Crédits

Financements

Le programme PORTIC « PORts et Technologies de l’Information et la Communication. Questionner et visualiser les dynamiques de la navigation et du commerce du XVIIIe siècle à l’ère de la révolution numérique » est financé par l’Agence Nationale de la Recherche dans le cadre du comité d’évaluation « La révolution numérique: rapports au savoir et à la culture » (ANR-18-CE38-0010).
 
Deux programmes de recherche précédents ont servi d’incubateur pour concevoir PORTIC:
  • Le programme Navi-GO (2017-2020) financé par l’Académie 5 de l’Idex de l’Université Côte d’Azur, qui a bénéficié d’une aide du gouvernement français, gérée par l’Agence Nationale de la Recherche au titre du projet Investissements d’Avenir UCAJEDI portant la référence n° ANR-15-IDEX-01;
  • le programme DYPOMAR (Port Dynamics, Urban and Maritime Environments), financé par un programme CPER/FEDER de la région Nouvelle-Aquitaine (2014-2020).
PORTIC repose en outre sur deux bases de données produites dans le cadre de deux programmes ANR précédents:
  • Navigocorpus (ANR-07-CORP-028) coordonné par Silvia Marzagalli,
  • Toflit18 (ANR-13-BSH1-0005) coordonné par Guillaume Daudin et Loïc Charles. 

Comité d'experts

Portic bénéficie de l’aide et du conseil d’un comité d’experts composé par:
  • Steve Behrends (Victoria University of Wellington, membre du comité de direction de la base de données Slavevoyages , http://www.slavevoyages.org/, and coordinator of the Liverpool Maritime Project, http://www.liverpoolmaritime.org/index.html);
  • Jean-Pierre Dedieu (CNRS, IAO-Institut d’Asie Orientale / ENS Lyon), concepteur de la base de données Navigocorpus
  • César Ducruet (CNRS, Géographie-cités, Paris), coordinateur du programme ERC World Seastems (www.world-seastems.cnrs.fr);
  • Laurent Etienne (BdTln, Database research team, University of Tours); spécialiste dans la visualisation de big data spatiotemporels, notamment maritimes;
  • Claire Lemercier (CNRS, SciencesPo, Centre de sociologie des organisations); spécialiste d’institutions économiques et promotrice depuis plus de 10 ans du recours aux bases de données, à la quantification et à la visualisation des données historiques;
  • Werner Scheltjens (Universität Leipzig, ancien post-doc dans le programme Navigocorpus, et actuellement en charge des mesures dans le programme Sound Toll Register Online, www.soundtoll.nl).

Remerciements

  • Thierry Allain pour la localisation des ports hollandais
  • Michael-W. Serruys pour les frontières des amirautés bretonnes